Récupération
de chaleur fatale industrielle
des économies d'énergie à la clé

Accueil > Pourquoi récupérer la chaleur ?

Pourquoi récupérer la chaleur ?

L’industrie(1) représente 19 % de l’énergie finale consommée en France en 2014, et constitue l'un des domaines d’activité les plus émetteurs de gaz à effet de serre avec 18 % des émissions en 2013.

L'industrie est ainsi le troisième secteur le plus consommateur d’énergie, derrière le secteur résidentiel et les transports, avec une consommation de 28,5 Mtep (hors usage en matière première) sur un total national  de 150 Mtep en 2014.

Source : Chiffres clés Climat, air et énergie de l'ADEME, édition 2015.

La chaleur perdue (ou chaleur fatale) à plus de 100 °C représente un gisement de plus de 51 TWh dans le secteur industriel en France (source ADEME).

 

Source : ADEME

La valorisation de cette chaleur fatale, une énergie disponible et déjà payée, constitue un enjeu stratégique pour l'industrie. Elle permet d'augmenter les performances énergétiques des procédés et des sites, et de réduire les impacts environnementaux qui leurs sont associés.

De plus, cela répond au contexte réglementaire et aux mesures politiques prises ces dernières années en matière d'efficacité énergétique (audit réglementaire, étude de valorisation de la chaleur fatale imposée aux installations classées ICPE de plus de 20 MW, etc.).

Des études préalables permettent de définir au mieux un projet : de l’état des lieux à l’étude de faisabilité. Par ailleurs, des technologies performantes ont vu le jour, portées par une innovation permanente, et donnent la possibilité d'adapter les solutions de valorisation de la chaleur aux différentes configurations d'un industriel.

Afin d'accompagner les entreprises face à cet enjeu, de nombreux dispositifs d'aides ont également été mis en place au niveau national ou régional.

(1)  Hors secteur de l'énergie (raffineries…), mais comprenant les cokeries intégrées à la sidérurgie.

5 thèmes sur la récupération de chaleur