Récupération
de chaleur fatale industrielle
des économies d'énergie à la clé

Accueil > Où récupérer de la chaleur ?

Où récupérer de la chaleur ?

Chaleur fatale : origines et caractéristiques

Sur un site industriel, les sources de chaleur récupérable sont variées en termes de localisation et de caractéristiques (type de rejet, niveaux de température).

Elles concernent tous les postes de consommation d'énergie de l'usine, qu'ils soient directement liés aux procédés de fabrication ou annexes à la production. Le schéma ci-dessous présente les différents équipements sur lesquels la chaleur peut être récupérée.

> Plus d'information sur la page : Sur quels équipements récupérer la chaleur ?

Le premier critère de qualification d’un rejet thermique est sa nature :

  • liquide (eaux usées, purges de chaudières, etc.) ;
  • gazeux (fumées, air chaud, etc.) ;
  • diffus (pertes par les parois, fuites sur les réseaux, etc.).

Le captage de ces rejets est plus ou moins facile : par exemple, les rejets liquides dans les purges de chaudières sont les plus facilement récupérables, suivis des rejets gazeux dans les fumées des fours et chaudières. Les rejets diffus sont logiquement plus difficiles à capter.

Origines et caractéristiques des rejets thermiques

> Télécharger le poster ADEME : Les origines et caractéristiques des rejets thermiques

Le second critère d'importance pour qualifier un rejet thermique est son niveau de température, déterminant directement le potentiel récupérable et les possibilités de valorisation de cette chaleur. Ci-dessous, quelques exemples:

Fumée de combustion

Potentiel de récupération de chaleur plus élevé à température élevée

Effluent sous forme vapeur

Récupération élevée à température élevée avec potentiel de récupération de chaleur latente sur les effluents

Convection et rayonnement de l'extérieur des équipements

Potentiel de récupération faible : peut être utilisé pour le préchauffage de l'air ou le chauffage des locaux

Chaleur d'un fluide de refroidissement (huile, eau)

Potentiel de récupération faible : utile dans le cas du préchauffage de l'eau réseau

Chaleur des unités de condensation des groupes froids

Haute qualité si la demande en froid peut être réduite et basse qualité si le groupe froid est utilisé en tant que pompe à chaleur

Chaleur des produits de procédés

Potentiel de récupération variable selon la température des produits et la présentation du produit (compact, divisé, etc.)

Chaleur des effluents gazeux et liquides

Qualité variable selon le niveau de température et la manière dont les effluents sont collectés et canalisés (complexe sur émission diffuse)

5 thèmes sur la récupération de chaleur