Récupération
de chaleur fatale industrielle
des économies d'énergie à la clé

Accueil > Chaleur fatale : quels potentiels par secteur et par région ?

Chaleur fatale : quels potentiels par secteur et par région ?

Les trois quarts du gisement concernent quatre grands secteurs d’activité :

  • la chimie-plastiques (dont la plasturgie),
  • les matériaux non métalliques (ciment, verre),
  • l’agroalimentaire,
  • les métaux (dont la sidérurgie).

Gisement de chaleur fatale par secteur industriel

Cinq régions industrielles concentrent la moitié du potentiel national, avec des spécificités sectorielles:

  • le Nord-Pas-de-Calais : une très forte contribution de la sidérurgie dans le potentiel de chaleur fatale.
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : la chimie et le raffinage contribuent à 60 % du potentiel de chaleur fatale.
  • la Haute-Normandie : un profil similaire à Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la chimie avec toutefois deux différences : un secteur papetier plus important et un secteur des minéraux non métalliques plus modeste.
  • Rhône-Alpes : une région industrielle diversifiée, la chimie et l'industrie des minéraux concentrant plus de la moitié du potentiel régional.
  • la Lorraine : un profil qui se singularise par le poids important du papier-carton et du secteur de la mécanique et de la fonderie, en plus de celui de la chimie.

Répartition de la chaleur fatale industrielle (> 100 °C) par région et par secteur industriel

5 thèmes sur la récupération de chaleur